AMÉRINDIEN - RUSSIE - PONT DU MONDE -

 

amérindien

KETI La chaîne (de l'amour et de l'amitié)

Et toujours par amour pour la Guyane, j'ai enfin trouvé le motif qui m'inspire le plus pour représenter le Tembe que j'ai adapté avec mes pigments pour porcelaine sur un carreau de faïence qui sert de dessous de plat.

 

Keti se présente sous la forme d'un noeud d'entrelacs de deux couleurs avec un point au centre.

A l'origine, Keti se peint en rouge et blanc symbolisant l'union d'un homme et d'une femme, autour d'un point noir.

Le tracé des entrelacs et autres motifs est exécuté à l'aide d'un compas à double pointe sèche qui grave légèrement le bois.

Le dessous de plat est en bois cajou (acajou de Guyane) dont les sculptures sont réalisées au cutter comme le veut la tradition (ici par le Tembeman Ben Kawadjani).

 

Le Tembe est le travail et l'art des Businenges (se prononce Bouchiningué) ; ce sont des symboles et des traditions, un mode de vie.

Les Businenges (ce nom vient de Bush Negroes qui signifie Nègres des bois), encore appelés "noirs marrons", sont les descendants d'esclaves africains qui ont fui les habitations coloniales du Surinam et trouvé refuge dans la forêt des Guyanes sur les rives du Maroni (fleuve frontière entre la Guyane et le Surinam) au 17ème et 18ème siècle. Ils ont su s'adapter à un environnement nouveau et créer des sociétés originales.

Plusieurs de ces communautés vivent en Guyane : les Alukus ou Bonis, les Saramakas, les Ndjukas et les Paramakas. Elles représentent environ 20 % de la population globale du département.

"Dans Tembe, il y a Ten, le temps, et Membe, la pensée..."

Antoine Lamoraille

russie


pont du monde